+33 (0)4 67 44 60 06

Skylight horizon

The Horizon house, between intimacy and infinity: sensory well-being for a family home and a holiday cottage – JP Campredon architecte.

Contexte et site

Cet habitat réalisé à Cantercel est dans la continuité d’une recherche expérimentale sur l’habitat bioclimatique adapté au climat méditerranéen. Il a été implanté sur un lieu exposé aux contraintes climatiques (780m d’altitude, vent, pluie, soleil, gel…). Ce lieu permet de ne pas perdre l’ouverture exceptionnelle sur le paysage embrassant le golf du Lion, les Pyrénées, l’Escandorgue …

La maison est implantée sur un double seuil. Elle est située entre concavité et convexité à flanc d’une colline et entre ouvertures sud et ouest. C’est un point “d’articulation” du site. Elle annonce également de futures constructions en amont et en aval. Son déploiement sur le terrain génère des espaces extérieurs quasiment intégré aux espaces intérieurs. La variété de ses volumes en fait un habitat ludique aux multiples ambiances.

Programme

L’objectif était de construire un habitat pouvant être autant familial (5 à 6 personnes) que gîte de séjour.

Une reconsidération des modes d’usage nous amena à comprendre que la pièce principale d’occupation au quotidien était la cuisine-salle à manger. Le salon coin-feu pouvait être plus intériorisé car vécu le soir en hiver. L’été privilégierait l’usage des terrasses et aménagements extérieurs. Ainsi émergea un autre concept : vivre avec les saisons et les ensoleillements journaliers. Cela conduisit à la création de surfaces chauffées optimisées, d’espaces transitoires abrités non chauffés, occupés temporairement.

Le prix au m² ne comprend que les matériaux et les fournitures, hors main d’œuvre en autoconstruction totale et hors aménagement intérieur.

La surface est de 180 m² chauffés, non compris les espaces transitoires et aménagés extérieurs.

LIEU
Cantercel 34

COÛT
500€ TTC/m²

SURFACE
180 m²

ANNÉE
2005

Ambiance

Un bien-être sensoriel : face à un tel paysage, la tentation de la baie vitrée-aquarium était grande… Notre propos fut de mettre de l’intimité face à cette immensité ou “du fini dans l’infini”.

Les espaces intérieurs sont traités en contraction, dilatation, couleurs, matières… Ils développent ainsi une sensorialité tactile et une intimité dans un ensemble qui exploite les dénivelés du terrain. Les habitants peuvent ainsi s’isoler tout en étant ensemble. Aucun couloir ne distribue les chambres. Elles ont des accès personnalisés depuis l’espace collectif (renfoncement, petit palier…) ou des accès extérieurs par des vérandas. Ainsi le “séjour” est un espace de découverte et de patios orientés aussi bien à l’est qu’à l’ouest, sud ou nord. Ils permettent au site naturel de “traverser” l’intérieur. Cette nouvelle interprétation de l’habité fondée sur les sensorialités et le comportement dans l’espace enrichit les ambiances intérieures.

Techniques

Issue des principes de base du bio-climatisme : fermeture des façades exposées, ouverture sud… la technique de “multiple peaux” en analogie aux vêtements permit d’envisager différentes enveloppes tant spatiales que techniques et d’obtenir un confort d’été tout autant qu’un confort d’hiver. Ouate de cellulose doublée, fibre de bois ou laine minérale additionnent déphasage et protection thermique. Un système de revêtures transparentes ou opaques, souples, créa le “K Way” du bâti en le protégeant efficacement contre pluie et vent.

Un chauffage par géothermie de surface à très basse température par plancher chauffant avec apport occasionnel de murs chauffants alimentés en eau chaude produite avec un poêle à granulés diffuse une chaleur  homogène. Des cheminées à feu ouvert et les apports solaires optimisés par les espaces transitoires permettent des économies substantielles du chauffage principal.

La structure en bois massif est en pin Douglas. La maçonnerie en contact avec le sol utilise la brique et le béton. Les enveloppes respirantes et les verrière sont en polycarbonate plié.

Related articles

To top