Le projet organique fait appel à une pensée vivante, capable de croître et de se développer en assimilant, à chacune de ses étapes, différents paramètres dans une alternance de mouvement, de concentration et de synthèse.

Dates

24 au 28 août 2021

Modalités

accueil dès la veille pour commencer mardi 24 à 9h30.

Repas organisés sur place : participation de 20€ par jour.

Hébergement à la libre organisation des participants. Possibilités d’hébergement sur place et aux alentours.

Tarifs

Tarif normal : 500 €

Avec prise en charge par un fond de formation : 800 €

Tarif réduit sur présentation d’un justificatif (étudiant – RSA) : 300 €

Pour toute demande d’adaptation du tarif pour une situation particulière, contactez-nous par notre formulaire de contact ou par téléphone au 04 67 44 60 06.

Objectifs

La conception d’un projet suit des étapes successives au cours desquelles les multiples éléments constitutifs d’un programme architectural sont intégrés progressivement. Le projet organique fait appel à une pensée vivante, capable de croître et de se développer en assimilant, à chacune de ses étapes, différents paramètres dans une alternance de mouvement, de concentration et de synthèse. L’important est de rester dans une dynamique fluide afin de ne pas figer les formes jusqu’au bout de la démarche. Le projet final est le résultat d’un mouvement qui intègre aussi bien le vécu de ceux qui vont habiter cet édifice, que la relation à l’environnement, au climat et à l’espace alentour.

Cette formation, proposée conjointement par Sens Espace Europe et IFMA-France se propose d’explorer les étapes du projet architectural en partant de l’analyse du site et de l’organigramme spatial pour aboutir aux plans et finalement au volume. Différents supports seront utilisés pour le dessin en plan, coupes et élévation et le travail en maquette.

Des conférences avec diaporamas nourriront et accompagnerons ce processus en approfondissant la démarche de certains grands architectes organiques, les principes de l’architecture bioclimatique ainsi que l’action des formes et des couleurs sur l’être humain – qui demeure au cœur de ce processus.

Public

Ce stage s’adresse aux maîtres d’œuvres et maîtres d’ouvrage ainsi qu’aux étudiants..

Programme détaillé

Mardi 24 août

Présentation, tour de table des participants et attentes de chacun.

Introduction : les étapes de la conception d’un projet.

Identification du mouvement du lieu pour une architecture organique : « faire corps avec le terrain, être partie prenante du paysage », décrypter les éléments de permanence structurant le lieu. Expérimentation in situ et exercices graphiques. Choix d’un terrain pour le projet d’application qui servira de module pratique au cours de la formation.

Mercredi 25 août

Mise en forme du site et du programme spatial en plan et coupe générale. Mise en place d’une carte sensible, recherche graphique sur la transcription du mouvement général du lieu, du territoire d’implantation et des territoires comportementaux qui vont induire la répartition du programme. Il s’agit de qualifier les spécificités du lieu que la recherche de mouvement va relier.

Jeudi 26 août

La démarche bioclimatique d’intégration à l’environnement : analyse du climat et des ressources d’énergie naturelle, analyse du terrain et de sa morphologie, exploration des matériaux et de leurs caractéristiques. Analyse de la conception bioclimatique des aménagements intérieurs, exercices personnels sur le projet d’application.

Vendredi 27 août

L’habitat qui respire : mise en forme en plan et coupes du projet d’application en lien avec la structure des matériaux, choix de la composition des parois. L’organicité de l’habitat se traduit aussi dans la vie intime des parois et dans la nature de leurs composants.  Pour accompagner l’aspect bioclimatique et pour donner corps à l’espace concret, les matériaux et leur mise en œuvre sont essentiels à ordonner selon la forme du lieu, des plans et des volumes. De la sorte, ils accompagnent jusqu’au bout la kinesthésie recherchée dans la vie des espaces.

Samedi 28 août

Vers l’unité vivante : synthèse volumétrique du projet en maquette. Le passage du plan en volume est une étape délicate qui amène à synthétiser tous les éléments conquis au cours de la démarche de conception pour les reconstituer en trois dimensions. La démarche organique attache une grande importance aux notions de formes, de couleur et d’espace, mais aussi à la cohérence organique du Tout où chaque partie trouve sa place en relation avec l’ensemble.

Formateurs

Jean-Pierre Campredon, architecte, urbaniste et fondateur de Cantercel, formé au sein de l’atelier Sens et Espace à l’École Spéciale d’Architecture de Paris, il initie la recherche sur l’analyse sensible de l’espace dès 1970 avec Hervé Baley. En parallèle d’une carrière libérale, il a été architecte conseil en Haute Savoie auprès des collectivités et du CAUE. Il a été enseignant, a participé à l’élaboration du référentiel et aux premières formations HQE. Il est auteur d’ouvrages et d’articles, intervenant en conférences et modules pédagogiques d’universités.

Pauline Denis-Chandre, architecte d’intérieur tournée var la réhabilitation lourde depuis 1993, s’est investie dans l’écologie appliquée au bâtiment depuis 2002, et s’est spécialisée en réhabilitation bioclimatique de l’habitat.

Jean-Luc Thomas, architecte depuis 1980, rencontre la fragilité du vivant et l’implacable puissance des forces de la Nature par diverses expériences au travers du Sahara et du Hoggar. Initiateur en Alsace de la construction en ossature bois et ballots de paille, il s’efforce de faire entrer l’écologie et la biologie de l’habitat dans la pratique de l’architecture. Il fonde l‘association Habitat Sain en Alsace.

Isabelle Val de Flor, architecte, a développé une méthodologie globale de requalification écologique des villes et des quartiers incluant l’analyse des facteurs historiques, environnementaux, humains et la participation des habitants. Elle a réalisé plusieurs études sur la commune d’Aubergenville en particulier le projet AU FIL DE L’EAU – lauréat de l’appel à projet « Paysage et intégration urbaine ». En 2002, elle fonde, avec une équipe motivée, l’association IFMA-France pour promouvoir et développer l’architecture organique dans le cadre du développement durable.

Intervenants « fil rouge » et conférences

Rudolf Eschelbascher, architecte, marqué par Frei Otto et ses constructions légères inspirées par la nature et par Ottokar Uhl et son approche processuelle et participative. Il découvre la dimension psychique et spirituelle dans l’architecture organique qu’il introduit autant que possible dans ses projets au sein de l’agence In Situ à Nice.

Sonia Malemant, architecte, anime des ateliers de création artistique et militante de l’architecture organique et environnementale pour inscrire l’architecture dans son écosystème et construire le monde de demain.

Pour vous inscrire

  1. Utilisez le formulaire d’inscription en ligne ci-dessous.
  2. Sélectionnez votre moyen de paiement – chèque ou Paypal – pour le versement de l’acompte (30% du prix).
  3. Remplissez les autres informations nécessaires.
  4. Cliquez sur “Envoyer”.

Par chèque

Envoyez par courrier postal un chèque à l’ordre de l’association Sens Espace Europe à l’adresse suivante, deux semaines maximum avant le début du stage :
Sens Espace Europe – Cantercel 34520 La Vacquerie – F

Par Paypal

  • Dans la page de connexion à Paypal qui s’affiche après avoir cliquer sur “envoyer”, entrez votre adresse mail et votre mot de passe de connexion à votre compte Paypal dans les champs prévus à cet effet.
  • Cliquez sur le bouton « Payer » dans la page qui s’affiche ensuite.

Pour la prise en charge par un fond de formation

Demandez un devis, un programme détaillé, un projet de convention deux semaines au plus tard avant de début du stage.